Aidants familiaux 

 
 
 
Aider, accompagner un malade dans sa la lutte contre la maladie,  n'est pas toujours une chose aisée. Fatigue quelque fois même épuisement, doutes, peurs, angoisses, découragement, sont souvent au rendez-vous. Mais comment oser en parler, souvent seul au bord du chemin, tous les regards sont tournée vers la personne malade et de penser  "c'est bien normal, je ne vais pas me plaindre, j'ai de la chance ! Je ne suis pas malade." ne resout rien. Les sentiments se bousculent, culpabilité, honte, colère, impuissance etc.
 
 
 
Il est urgent de faire une pause, 
de prendre du recul, 
de prendre soin de soi. 
 
Quand ? Me direz-vous,  
je n'ai pas une minute à moi, 
pas le temps de souffler !
 
 
 
Accordez vous une heure par semaine, ou tous les quinzes jours, pour être plus serein et disponible, plus efficace aussi. Et peut-être même, que la personne que vous accompagnée se sentira moins coupable de vous faire subir les conséquences de sa maladie, si vous êtes plus détendu, moins fatigué. 
 
 
 
 
Mieux accompagner l'autre c'est d'abord et avant tout prendre soin de soi, trouver le juste, prendre du recul, trouver des ressources pour ne pas s'épuiser et durée dans le temps.
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"L'une des récompenses

 

 de la vie,

 

c'est qu'on ne peut 

 

aider sincèrement

 

 quelqu'un

 

sans s'aider soi-même."

 

 

Charles Dudley Warner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact

Joëlle GABET Sophrologue Directrice et Responsable pédagogique de l'Ecole de Sophrologie en DRAcénie 1464 BOULEVARD DES VALLONS
83550 VIDAUBAN
06 12 43 37 60 contact.surmonchemin@gmail.com